Michèle LARCHEZ

itw2 18

« Les femmes baby boomers ont une place à part entière dans notre société »

Parce que nous connaissons tous une baby-boomer et que ces femmes jouent toujours un rôle de poids dans la société, voici un ouvrage qui devrait en intéresser plus d’une ! Femmes baby boomers, l’autre regard sur la retraite (L’Harmattan, janvier 2018) est signé Michèle Larchez, docteur ès Sciences de l'information et de la communication (CELSA), titulaire d'un master Politiques du vieillissement et silver économie de Sciences Po Paris, et copilote des WBL à Metz. Entretien.

Pourquoi vous être intéressée à ce sujet ?

Dans le cadre de mon master, j’ai écrit un mémoire sur les femmes baby-boomers face à la retraite et découvert un fait de société : pour la première fois dans l’histoire de l’Humanité, une génération entière de femmes, qui a longtemps été en quête d’émancipation et d’autonomie, part à la retraite. Ces femmes ont vécu l’évolution de leurs droits, la condition féminine d’après-guerre, le droit de choisir leurs grossesses, d’ouvrir un compte en banque, etc. J’ai adoré faire ce travail, en partie aussi car il s’agit de ma génération. Je voulais comprendre un peu mieux la façon dont le système appréhende cette période de la vie. Aujourd’hui, on compte 12 millions de baby-boomers en France, qui rassemblent, selon la définition des démographes de l’Ined 1, les personnes nées entre 1945 et 1971. C’est une population tout sauf homogène, avec toutes les catégories de métiers et plusieurs tranches d’âges : seniors actifs (en fin de carrière), jeunes retraités, retraités âgés, et enfin aînés (plus de 80 ans).

Quels sont les enseignements de votre « enquête » ?

Ces femmes se retrouvent pour la première fois avec un revenu, pas toujours extraordinaire, certes, et d’un montant souvent inférieur à celui des hommes 2, mais qui leur permet de jouer un rôle sociétal et de consommer. Ainsi, elles influencent l’acte d’achat ou sont susceptibles de le faire. Il ne faut pas sous-estimer ce pouvoir et d’ailleurs, il serait temps de cesser de parler de « ménagère de moins de 50 ans » ! Ces femmes veulent des produits et des services spécifiques, en particulier culturels, relatifs au tourisme et à la santé. Elles en attendent aussi pour tous les proches qu’elles accompagnent. Les marketeurs suivent donc de plus en plus le mouvement. Par exemple, les agences de voyages développent des offres de vacances spécifiques pour ces femmes et leurs petits-enfants. Les journaux s’adaptent : Notre Temps a lancé Notre temps santé, en 2014 puis Notre temps psycho l’année suivante. De nouveaux magazines dédiés ont fait leur apparition, comme Pep’s en 2014 ou Serengo en 2015, qui cible les 55 ans et plus.

Vous avez souligné le rôle d’aidant des femmes baby-boomers...

Elles sont même majoritaires parmi les aidants 3 ! Ces « tiers de confiance » accompagnent ceux qu’elles aiment, dont leurs aînés, qui sont parfois aussi leurs beaux-parents. Par exemple, à l’occasion d’un divorce, elles accueillent leurs enfants adultes ; elles contribuent à financer aussi parfois les études de leurs petits-enfants. Si l’État devait assurer tous ces services relevant de la solidarité, il ne pourrait pas suivre ! Ces femmes sont véritablement des piliers de la famille, très à l’écoute de leurs enfants et de leurs petits-enfants. Ces mamies branchées et connectées — on compte autant d’internautes de moins de 25 ans que de plus de 55 ans ! — s’investissent particulièrement dans le social, le culturel et l’associatif. Elles lisent énormément et continuent pour beaucoup à travailler afin de bénéficier de tous leurs trimestres, en raison d’une carrière parfois en pointillé 4. Elles se veulent authentiques, libres et pleinement actrices de leur temps 5, comme beaucoup de leurs homologues masculins. Il me semble essentiel que tous les secteurs d’activité prennent donc en compte cette évolution et cette nouvelle donne !

Pour en savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?...

© Géraldine COUGET
EST'elles Executive


1 Institut national d’études démographiques.
2 Le Rapport Moignard note que « les femmes âgées de 65 à 69 ans perçoivent aujourd’hui 56 % du montant moyen de l’avantage principal de droit direct des hommes, contre 41 % pour celles ayant plus de 85 ans » .
3 Sur 8,3 millions d’aidants, 77 % sont des femmes (Centre d’analyse stratégique – « Note de veille sur les aidants »).
4 En 2011, elles étaient ainsi deux fois plus nombreuses que les hommes à continuer de travailler jusqu’à 65-66 ans pour compenser une carrière incomplète.
5 Anne Gilet, rédactrice en chef de Serengo, décrit la femme de plus de 55 ans en France, « bien dans sa tête et dans son corps ».

  • Elles osent

    • Michèle LARCHEZ

      Michèle LARCHEZ

      « Les femmes baby boomers ont une place à part entière dans notre société » Parce que nous...

    • Laurence de la Ferrière

      Laurence de la Ferrière

      « Il est essentiel de cultiver sa liberté d’être » L’exploratrice alpiniste et aventurière Laurence...

    • Nathalie GALAMPOIX

      Nathalie GALAMPOIX

      « Quel que soit le domaine, je m’y consacre toujours à fond » Dynamique et investie à 100 % dans...

    • Anne SCHNELL

      Anne SCHNELL

      De salariée d’EDF à créatrice d’une maison de couture En créant et en développant avec succès à...

    • Florence LEGROS

      Florence LEGROS

      Une femme d’exception aux commandes d'ICN Business School Affable, directe, chaleureuse, Florence Legros,...

    • Isabelle KOHL

      Isabelle KOHL

      Une femme qui ose saisir sa chance ! Un exemple à méditer Isabelle KOHL, est une jeune femme...

    • Anne LASZLO

      Anne LASZLO

      Itinéraire d'une écrivaine entre deux rives Européenne et rhénane, auteure et journaliste,...

    • Jeanine DOPPEL

      Jeanine DOPPEL

      Ténacité + Engagement = Un parcours gagnant Lauréate des trophées des femmes et  l’économie 2014 en...

    • Christine MORIN-ESTEVES

      Christine MORIN-ESTEVES

      Transformer les difficultés et les épreuves en réussite Christine MORIN-ESTEVES : fraiche,...

    • Christelle GOURRIER

      Christelle GOURRIER

      Un rêve, un projet, une entreprise Portrait d’une jeune femme qui a la tête sur les épaules et...