Oser le conseil d’administration

AG 2016 veronique michel geraldineOser le conseil d’administration

Le 15 décembre dernier, Lisane Dostie, une spécialiste de la gouvernance, nous a fait l’honneur d’une conférence consacrée justement à ce sujet. Comment aider les femmes à entrer dans un conseil d’administration ? Compte rendu.

Dans une atmosphère à la fois conviviale et professionnelle, l’association a tenu son Assemblée Générale Ordinaire pour la première fois à Metz, au sein du Grand Séminaire. L’occasion en clôture de recevoir la Canadienne Lisane Dostie, qui a partagé son expérience et ses conseils en matière de gouvernance au féminin. Parmi ses enseignements, la Québécoise — elle-même forte d’une vingtaine d’années de présence au sein de différents conseils d’administration, dans des associations ou des entreprises — a souligné l’importance d’oser : « Il faut apprendre à aller chercher le business, à solliciter un mandat. Il faut aussi s’amuser et ne pas hésiter à se rendre “sexy” aux yeux des administrateurs déjà en place ! » Autre fait malheureusement maintes fois vérifié en entreprise, et qui peut empêcher les femmes de présenter leur candidature à un conseil d’administration (CA) : la peur de ne pas avoir toutes les compétences requises. Des doutes que les hommes ont vite fait de balayer quand ils nourrissent les mêmes ambitions, même s’ils savent pertinemment qu’ils n’ont pas tous les prérequis. « Nous les femmes ne partons pas nécessairement avec des limites, mais aussi avec des qualités ! », a souligné à ce propos l’une des participantes à cet échange. Et c’est bien pourquoi Lisane Dostie encourage vivement toutes les aspirantes à des fonctions de gouvernance à sortir de leur zone de confort.

AG 2016 angie caro kristaFaire sa « due diligence »

Un mandat de CA ne doit pas être pris à la légère. « Il faut se demander pourquoi on est sollicitée, se renseigner sur les administrateurs déjà en place, s’assurer qu’on adhère à la cause défendue par l’organisation, vérifier le niveau d’implication que cela représente, notamment en termes de temps passé, et valider le degré de risque pris, insiste Lisane. Il faut ainsi tabler sur un investissement d’une centaine d’heures par an en moyenne, soit deux heures par semaine. » Quoi qu’il en soit, si l’on souhaite réussir et apprécier son mandat d’administratrice, cette procédure de « due diligence » s’avère indispensable avant toute acceptation à s’engager en gouvernance. En outre, en augmentant le nombre de femmes membres de CA, on ouvre les portes à toutes celles qui en rêvent sans jamais avoir osé se lancer. Comme le souligne notre experte, « il faut environ 30 % de femmes pour que les choses changent… ». Entrer dans un CA signifie non seulement devenir une ambassadrice de l’organisation, mais aussi être évaluée par ses pairs. « On est toujours en entretien, souligne Lisane. Pour vous préparer, peaufinez votre bio, voire élaborez une sorte de brochure-CV. Travaillez sur votre “elevator pitch”, c’est-à-dire votre présentation en trois minutes maxi. Il faut oser faire sa propre publicité ! » Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à partir en quête du CA de vos rêves : « Renseignez-vous par exemple sur Internet et repérez les CA en manque de femmes, de préférence ceux d’une entité dont l’action vous passionne. » Alors, prêtes pour relever le défi ?

AG 2016 LisaneLisane Dostie en bref

Administratrice de sociétés depuis vingt ans, Lisane a fondé et préside ISALégal, un cabinet spécialisé en gouvernance d’entreprise, en stratégie de carrière et en formation, basé à Montréal. Forte d’une solide expérience de dirigeante au sein de sociétés publiques au Québec, Lisane a notamment occupé le poste de directrice des affaires juridiques, d’avocate générale et de secrétaire corporatif. Formatrice au Collège des administrateurs de Sociétés de l’Université Laval (CAS), elle est aussi conférencière en gouvernance à ICN Business School et au Club de gouvernance de l’EM Lyon. Membre du barreau du Québec, Lisane garantit à ses clients « le conseil en action™ ».

© Géraldine COUGET
Equipe Communication EST'elles

thumbDSC09781024-22-51-55-680
thumbDSC09791024
thumbDSC09871024
thumbDSC09881024
thumbDSC09901024
thumbDSC09921024
thumbDSC09931024
thumbDSC10041024
thumbDSC10051024
thumbDSC10061024
thumbDSC10071024
thumbDSC10081024
thumbDSC10091024
DSC09961024
thumbDSC10101024
thumbDSC10201024
thumbDSC10251024

EST'elles Executive se présente aux travailleurs-euses frontaliers-ères

geric2Notre réseau inaugurait cette année sa participation à la Journée des Frontaliers Lor&Lux, samedi 18 novembre à Thionville.

EST’elles Executive y était représenté par Caroline Chery-Burger, secrétaire et coordinatrice à Metz, Isabelle Spannagel, coordinatrice à Luxembourg et Françoise Streck, membre active de l’association.
Elles ont informé les travailleurs-euses frontaliers-ères désireux-ses de connaître l’association et ses activités, plus particulièrement concernant les antennes de Luxembourg et Metz. >> Lire la suite